Juin 2019

 

Dans son Kamov (1977), Slobodan Šnajder (1948) retrace la vie de Janko Polić (1886 - 1910) qui prit le nom de Kamov (Cham) en référence au fils maudit de Noé dans la Bible. Se servant de références biographiques et bibliographiques, il reconstruit la courte existence de cet auteur révolté qui nous laissa un opus varié composé de pièces de théâtre, de poésies, de nouvelles et d'un roman. La thanatographie de Kamov permit largement la redécouverte en Croatie de cet auteur oublié dont la vie et l'œuvre devaient entrer dans la légende.

Miro Gavran. Nora aujourd'hui.png
Dubravko_Mihanović___Tout_passe.png
Dina_Vukelić._Une_dose_quotidienne_de_ma
Branko Ružić. Le donneur d'organes.png